DEUX SEMAINES AU JAPON

Konnichiwa !

Pour nos vacances, nous avons eu la chance d’aller visiter le pays du soleil levant. Le Japon nous a fasciné tant par sa culture que par sa gastronomie ou ses paysages ; un voyage inspirant entre tradition et modernité. Voici notre itinéraire, un parmi tant d’autres possibles, pour voir un maximum des trésors de cet archipel en 15 jours. L’aventure s’effectuera à travers 5 grandes villes: Tokyo la capitale ultra moderne, Kyoto le bijou historique, Osaka, Nara et pour finir la bouleversante Hiroshima. Pour chacun de ces lieux, je vais vous lister les sites incontournables, les restaurants que nous avons testés et enfin les endroits à visiter comme les musées ou les attractions les plus populaires.

En fin d’article, vous trouverez tous nos conseils et astuces pour préparer au mieux votre voyage.

Accrochez-vous, c’est parti. Japan Babyyy !!!

 

Tokyo

La capitale du Japon compte environ 13 millions d’habitants et se compose de 23 arrondissements. Centre politique, économique et culturel, la frénésie ambiante de ses rues tranche avec le calme et la courtoisie de sa population. Les sanctuaires et les temples côtoient les gratte-ciels tandis que les parcs constituent de véritables poumons verts dans la ville. Ne vous laissez surtout pas intimider par les temps de transports fatigants ou par la recherche de lieux dans des rues sans nom qui relève parfois d’une course aux trésors, vos déambulations vous feront découvrir des lieux magiques et les échanges avec les gens sont tout simplement extraordinaires.

Logement

Nous avions réservé un air bnb super bien situé et tout mignon.

Voici le lien : https://www.airbnb.fr/rooms/19442801?guests=1&adults=1

Sachez que vous pouvez avoir une réduction de 35€ sur votre premier voyage avec ce lien http://bit.ly/AIRBNB_NL

Sites incontournables

  • Shibuya : tout premier stop de notre trip. Dans ce quartier se trouve le fameux croisement le plus dense du monde ; un ras de marée hypnotisant qu’on ne se lasse pas d’observer. Bon à savoir, le Starbucks situé au 1er étage d’un centre commercial offre un très bon spot pour prendre des photos.
  • Takeshita-dori : une avenue piétonne très animée s’étirant sur 400 mètres dans le quartier d’Harajuku, temple de la mode avec de nombreuses boutiques et des Tokyoïtes qui se baladent en cosplay (déguisement) rappelant la présence de la culture kawaï (mignon). N’hésitez pas à entrer dans la galerie d’art Design Festa pour y voir des expositions.
  • Asakusa : le quartier médiéval avec sa porte de la foudre où des stands permettent d’acheter des poupées traditionnelles daruma ou encore gouter des mochi, des petits gâteaux à base de riz gluant.
  • Nishi-Shinjuku : le quartier des affaires. Du haut du 46ème de la préfecture, en forme de Notre-Dame de Paris, un salon panoramique avec accès gratuit offre une vue splendide sur les alentours.
  • Akihabara : le temple des geeks ou otakus. C’est le quartier des mangas et des jeux vidéo. Dans les rues, des filles vêtues en soubrette vous proposent d’entrer dans les maid cafés qui propose pour chacun un thème précis.
  • Odaiba : l’ile artificielle située sur la baie. Faites l’expérience du monorail sans conducteur de la ligne Yurikamome pour accéder à l’ile. On y trouve une représentation modeste de la Statue de la Liberté ainsi que les studios de Fuji Tv produisant des mangas célèbres comme Dragon Ball Z ou One Piece. Pour le retour, empruntez absolument le ferry pour une traversée paisible et passer sous l’imposant Rainbow Bridge et ainsi voir Tokyo sous un autre angle.
  • Roppongi Hills : un complexe urbain et moderne. L’observatoire Tokyo City View au 51ème étage de la tour Mori offre une vue à 360° sur toute la ville, notamment sur la tour de Tokyo, la Tour Eiffel japonaise. Avant d’y monter, vous découvrirez une araignée géante nommée « Maman », une sculpture réalisée par la plasticienne française Louise Bourgeois.

 

Restaurants

  • Mimâtsu : un véritable coup de cœur pour ce petit restaurant d’une quinzaine de places servant une délicieuse cuisine familiale.  Commandez le teishoku, un repas complet composé d’une soupe, de riz, des tsukemono (légumes vinaigrés) et le plat principal (viande ou poisson). Vous pouvez vous retrouver à table avec d’autres clients, situation idéale pour échanger les cultures. 1000 à 2000 yens / 2 chome 18, Ikebukuro, Toshima-ku / 11:15-14:00 et 17:00-21:00.
  • T’s Tantan : Autre coup de cœur pour ce restaurant végétarien qui propose un large choix de plats typiquement japonais dont les râmen. Environ 1000 yens / 1-9-1 Marunouchi, Keiyo Street. Dans la gare de Tokyo Station / 7:00-23:00.
  • Tenkazuchi : notre premier bar à sushis dans le quartier d’Ikebukuro  parmi les nombreux testés et de loin le meilleur. Les cuisiniers placés au centre exécutent d’une main de maître leurs talents et déposent sur le tapis tournant aléatoirement ou sur commande plusieurs sortes de sushis. Les plats se dégustent sur le pouce et les assiettes à 125 yens en moyenne s’empilent rapidement autour d’un thé chaud disponible à volonté. Le budget dépend de votre appétit… 1 chome-40-5 Nishiikebukuro, Toshima-ku.
  • Honmura An : les soba sont à l’honneur dans ce restaurant. Des nouilles excellentes à base de farine de sarrasin servies dans un bol rempli de bouillon ou également froides. De 1000 à 2000 yens / 7-14-18 Roppongi / 12:00-14:30 et 17:30-21:30 sauf les lundis.
  • Yoyogi Village : un complexe design et éco-responsable respectueux de l’environnement conçu par un assemblage de containers recyclés et équipé de panneaux solaires. On y trouve des restaurants et cafés avec terrasses, le tout intégré à la végétation. De la boulangerie Pour Kur en passant par le bar à tapas Meat Bar Maison ou encore le restaurant bio Super Me, il y en a pour tous les goûts. Vous pouvez également aller apprécier la programmation musicale jazz et soul du Music Bar ou tester la cuisine fusion italo-japonaise du Code Kurkku. 1-28-9, Shibuya-ku / lundi à samedi 11:00-03:00, dimanche et vacances 11:00-minuit.

 

Musées

  • Edo-Tokyo : le musée se trouve tout près du Ryogoku Kokugikan Sumo Stadium où l’on peut assister à des tournois de sumotoris et en vous rendant sur le site, vous pouvez également croiser ces combattants. Le musée un immense bâtiment contemporain dont la forme est inspirée d’un ancien entrepôt dans le style kura-zukuri (magasins traditionnels japonais). 2 étages principaux retraçant l’évolution d’Edo, ancien nom de Tokyo, avec des reproductions grandeur nature de bâtiments d’époque et aussi du fameux pont Nihonbashi qui était le carrefour des routes principales du pays à cette période. Au 6ème étage, des maquettes évoquent le quotidien de la ville de 1603 à 1868. Petit plus, des jumelles sont disponibles pour regarder dans le détail les différentes pièces de bois. La seconde partie se situe au 5ème étage où l’on découvre entre autres les intérieurs détaillés d’une maison de thé, d’un atelier d’artisan et du théâtre Kabuki. Des évènements majeurs de la ville sont également représentés tels que le tremblement de terre de 1923 ou les Jeux Olympiques de 1964. 600 yens / 6-10-1 Roppongi, Minato-ku / 09:00-17:30 du mardi au dimanche et jusqu’à 19:30 le samedi. Fermé le lundi.

 

  • 21_21 Design Sight : conçu par le célèbre architecte japonais Tadao Ando, ce musée est la référence du design et sa conception fait également partie de la visite. La visite se fait assez rapidement et pour une première visite, ce musée n’est pas un incontournable. 1100 yens / 9-7-6 Akasaka, Minato-ku / 10:00-19:00. Fermé le mardi.
  • Mori Art Museum : Un de nos musées préféré ! Ce musée d’art moderne se situe dans le quartier de Ropponggi Hills au sommet de la tour Mori fondé par le promoteur immobilier du même nom. Au 53ème étage, on découvre un vaste espace présentant des expositions temporaires d’artistes contemporains. Une fois la visite terminée, surtout rendez-vous au 51ème étage à l’observatoire Tokyo City View qui offre une superbe vue à 360° de la capitale et notamment sur l’emblématique Tour de Tokyo. 1500 yens pour les 2 accès / 6-10-1 Roppongi, Minato-ku / tous les jours de 10:00 à 22:00 et le mardi de 10:00 à 17:00.

Extras

  • Ghibli : Pour les fans de Princesse Mononoke ou du Voyage de Chihiro, un musée est entièrement dédié à l’univers de Miyazaki. Cependant, la billetterie ouvre 3 mois à l’avance et les tickets s’écoulent en un temps record. Solution plus simple, des boutiques officielles du studio Ghibli existent à travers la capitale afin de s’y procurer des goodies de la marque.
  • Mode : Véritable institution au Japon, la mode est visible sous toutes les coutures dans les rues de la ville, des dernières tendances jusqu’à la plus pure excentricité, on ne reste pas indifférent face à la mode tokyoïte. À Harajuku, vous trouverez des boutiques d’artistes et des concept-stores. Sur l’avenue Omotesando, les « Champs Elysées » de Tokyo, se trouvent les boutiques de luxe. Enfin, les enseignes Ragtag ou Chicago (parmi les plus connues) sont des friperies très en vogue.
  • Kikuchi : Un restaurant que nous aurions aimé tester spécialisé dans le fugu ou poisson-globe, un met délicat qui, mal préparé peut provoquer un empoisonnement. Adresses à bien choisir donc et il faut savoir que les véritables chefs se font de plus en plus rares. Cette adresse est recommandée pour son bon rapport qualité/prix. 4000 yens / Kameda Building 1F, 1-12-2 Ueno, Taito-ku.

 

Kyoto

Située à moins de 3 heures de Tokyo à bord du train à grande vitesse Shinkansen, l’ancienne capitale impériale est une cité historique qui incarne parfaitement le Japon traditionnel. La ville compte de nombreux monuments, de sanctuaires et de temples classés au patrimoine mondial de l’Unesco.

Pour se déplacer dans Kyoto et visiter ce musée à ciel ouvert, nous avons préféré opter pour le bus comme moyen de transport.

Logement

CMM Kyoto Ekimae, un hôtel proche de la gare routière et ferroviaire, très pratique pour tous les déplacements.

 

Les sites incontournables

  • Ginkaku-ji : le célèbre Pavillon d’Argent est un temple bouddhiste où règnent l’harmonie et le calme. Les jardins sont magnifiques et un chemin grimpant permet d’avoir une belle vue sur les alentours. Un de nos temples préférés. 500 yens / 2 Ginkakujicho, Sakyo-ku / tous les jours 8:30-17:00 de mars à novembre et 9:00-16:30 de décembre à février / bus 5, 17 ou 100 arrêt Ginkakuji-mae.
  • Kinkaku-ji : le Pavillon d’Or fait parti des endroits les plus visités de la ville. Les deux étages de ce temple sont recouverts de feuille d’or le rendant assez impressionnant et son reflet sur l’étang est magique. 400 yens / 1 Kinkakujicho, Kita-ku / tous les jours de 9:00 à 17:00 / bus 12, 59 station Kinkakuji-mae ou bus 101, 102, 204 et 205 arrêt Kinkakuji-michi.
  • Fushimi Inari Taisha : un superbe site où se succèdent 10.000 torii, des portails traditionnels noirs et rouges que l’on traverse lors d’une belle ballade à travers la montagne. Un endroit insolite et une ambiance spirituelle dans ce sanctuaire sacré. Il est fortement conseillé de s’y rendre très tôt pour profiter pleinement du moment car l’endroit devient vite bondé. Entrée libre / prendre le train JR Nara local depuis la gare de Kyoto arrêt Inari et comptez 10 minutes de trajet.
  • Bambouseraie d’Arashiyama : une forêt de bambous immenses où le vert dominant apaise l’esprit et offre une marche zen au son du vent qui glisse sur les feuilles. C’est le point de départ pour une promenade relaxante et découvrir les environs. Le site de la bambouseraie est très visité donc n’hésitez pas aussi à vous y rendre suffisamment tôt pour apprécier le lieu. Accès gratuit / 30 minutes de train depuis Kyoto Station pour rejoindre la gare JR Saga – Arashiyama.
  • Tenryu-ji : le grand temple au dragon céleste est tout proche de la bambouseraie. Le jardin zen est très beau avec comme toile de fond les monts Arashiyama et Kameyama. Un immense dragon est peint sur le plafond de l’un des bâtiments et sa conception en trompe-l’œil donne l’impression que la créature de légende nous suit du regard partout dans la pièce. 500 yens et 100 yens pour l’intérieur des bâtiments / tous les jours 8:30-17:30 (printemps et été) et 8:30-17:00 (automne et hiver) / suivre les indication depuis la bambouseraie pour y accéder.
  • Kiyomizu-Dera : au sommet de la colline d’Higashiyama se trouve ce complexe sacré constitué de plusieurs temples, de pagodes ainsi que d’une cascade. Le temple de l’eau est très populaire et il est classé au patrimoine de l’Unesco. Du haut du bâtiment principal, une superbe vue s’offre à vous pour voir Kyoto et contempler les superbes couleurs des arbres environnants. 300 yens / 1-294 Kiyomizu Kigashiyama-ku / tous les jours de 6:00 à 18:00 / bus 100, 202, 206, 207 arrêt Gojo-zaka ou Kiyomizu-michi.
  • Gion : ce quartier traditionnel très connu de Kyoto est traversé par des rues pittoresques à l’image du Japon d’antan. Réputé pour ses geishas et ses maiko (apprenties geishas), vous aurez peut-être la chance d’en croiser en flânant dans les rues qui deviennent très animées le soir. Arrêt Gion du bus 106 ou 206.
  • Marché Nishiki : plus d’une centaine de boutiques et restaurants se succèdent le long d’une rue étroite et couverte à l’atmosphère unique. Spécialisé dans la cuisine et l’alimentation, une balade gourmande vous attend à travers les étals de fruits de mer, des épiceries aux produits locaux et des aliments de saison. Les marchands vous font gouter leurs spécialités comme des brochettes de crevettes ou de calamars, des bâtonnets de concombres au vinaigre, des biscuits, du saké ou encore des épices locales. Un lieu très sympa pour faire des emplettes. De 9:00 à 18:00 / en bus, arrêt Shijo-Keihan-mae ou Shijo-Kawaramashi puis 5 minutes à pieds.

Restaurants

  • Gion Ranburu : une belle expérience culinaire purement japonaise où vous serez installés sur des tatamis dans une maison traditionnelle comportant un beau petit jardin. Les produits servis sont travaillés et de grande qualité. Il est préférable de réserver car les places sont limitées. 2 menus au choix (5500 yens et 7000 yens) / 570-125 Gionmachi   Minamigawa, Higashiyama-ku / tous les jours 17:30 à 00:30.
  • Choice : un café/restaurant vegan et sans gluten, ouvert pour chaque moment de la journée. Un large choix est proposé : des burgers, des quiches ainsi que des salades, des pancakes et également des fromages, tout est délicieux. La déco est très sympa et confortable. 89-1 Ohashicho, Higashiyama-ku / tous les jours 9:00-10:30, 11:00-15:00 et 17:00-20:00.
  • Andersen : Idéal pour un petit-déjeuner ou déjeuner à emporter, cette boulangerie bien connue de la population locale est top. Des fournées très appétissantes arrivent sans cesse pour remplir les étals offrant un vaste choix de gourmandises. Située au niveau B1 de Kyoto Station.
  • Veg Out : découvert au hasard de nos ballades, cet endroit qui propose une cuisine vegan est un véritable coup de cœur. Un repas sain, une ambiance agréable avec en prime une très belle vue sur la rivière Kamo et ses magnifiques hérons. À tester et retester. 448 Inaricho, Shomogyo-ku / 10 mn à pieds de Kyoto Station / tous les jours sauf lundi 8:00-20:00.
  • Musashi : Pour un stop sushi, une valeur sûre victime de son succès avec beaucoup de monde mais les sushis qui défilent sur le tapis circulaires sont frais et bons avec un coût très raisonnable. 440 Ebisucho, Nakagyo-ku (centre-ville) / tous les jours 11:00-22:00.

 

Musées

  • Musée national de Kyoto : un beau bâtiment datant de 1897 qui renferme des collections d’œuvres asiatiques comme des peintures, des calligraphies, des sculptures, des paravents, des estampes ou encore des céramiques. Fidèles à leur réputation, les Japonais font la queue de manière très disciplinée pour voir les différentes oeuvres. 520 yens / 527 Chaya-cho, Higashiyama-ku / 9:00-7:00 tous les jours sauf lundi.
  • Musée national d’art moderne : situé à deux pas d’un gigantesque torii, ce musée abrite plus de 11.000 œuvres d’art moderne japonais et international. Avec six expositions par an, on peut trouver au Momak des œuvres très intéressantes comme parfois déconcertantes. 420 yens / Okazaki Enshoji-cho, Sakyo-ku / 9:30-17:00 tous les jours sauf lundi / bus 5, 32, ou 46 arrêt Kyoto Kaikan Bijutsukan-mae.

 

Extras

  • Cérémonie du thé : une très belle démonstration de cet art conçu il y a 400 ans par le maître de thé Sen No Rikyu. Un moment de douceur et de tradition avec des explications et des échanges en anglais qui se terminent par une dégustation du thé matcha. On peut ensuite se procurer sur places du thé et des ustensiles pour sa préparation. Camellia (proche du temple Kiyomizu-dera) / 2000 yens / 349 Masuya-cho, Higashiyama-ku / 10:00-18:00 avec une cérémonie par heure / Réservation par mail ou directement sur place conseillée.
  • La tour de Kyoto : un superbe panorama à 360° situé à 100 mètres de hauteur pour voir la ville autrement. Des télescopes en libre utilisation permettent d’observer en détail les différents centres d’intérêts ainsi que les environs. 770 yens / Shichijo-sagaru Karasuma-dori, Shimoguo-ku (à 2 mn de la gare de Kyoto) / tous les jours 9:00-21:00.
  • Jardin botanique : une bulle paisible loin des touristes où il est bon de flâner dans ses 24 hectares de verdure et parmi 120.000 plantes avec une serre qui abrite une végétation tropicale. 200 yens / Shimokamonakaragi-cho, Sakyo-ku / tous les jours 9:00-17:00 / bus 8 arrêt Kitayamabashi Higashizume.
  • Funahashiya : une très belle boutique traditionnelle qui propose un large choix de friandises japonaises dont de nombreuses variétés d’okaki, des gâteaux secs à base de riz. De nuit, l’établissement prend un aspect du Japon d’antan. 112 Nakajimacho Nakagyo-ku / tous les jours 10:00-20:00 / bus 5, 11, 12, 59 arrêt Sanjo Keihan-mae.
  • Teramachi : Une arcade couvrant des dizaines de boutiques pour y faire du shopping avec également de nombreux restaurants. Le site se trouve tout proche du marché NishikiTeramachidori / arrêt de bus Shijo-Keihan-mae / entre 10:00 et 20:00.

 

Osaka 

Kyoto a l’avantage de se situer dans le centre du Japon. Grâce au Japan Rail Pass, on peut effectuer des trajets illimités dans un temps donné à bord du train super rapide Shinkansen et donc faire facilement des escapades dans différentes grandes villes. C’est le cas d’Osaka, se trouvant à moins de 30 minutes, qui fut l’un de nos points de passage pour une journée. Osaka est la troisième plus grande ville du pays après Tokyo et Yokohama et c’est également la capitale de la région du Kansai.

 

Sites incontournables

  • Umeda Sky Building : un gratte-ciel à l’architecture impressionnante qui sert d’observatoire sur toute la ville. Du haut de ses 40 étages et ses 173 mètres, on apercevoir les alentours depuis le « jardin flottant », un salon panoramique très confortable ou bien encore à ciel ouvert sur la Lumi Sky Walk. 1000 yens / 1-1-88 Oyodonaka, Kita-ku / tous les jours 10:00-22:30.
  • Château d’Osaka : un superbe château cerné d’immenses douves et situé milieu d’un joli parc. L’édifice original datait de 1583 mais après plusieurs destructions et reconstructions, il est finalement restauré de manière plus moderne en 1997. L’intérieur contemporain déconcerte un peu par son contraste avec son aspect d’époque mais la vue au sommet vaut la montée. 600 yens / 1-1 Osaka-ji, Chuo-ku / 9:00-17:00.
  • Grande roue Tempozan : figurant parmi les plus hautes roues du monde, elle vous hissera à 112,5 mètres de hauteur pour un tour d’une vingtaine de minutes. Nous avons eu la chance d’arriver au sommet au moment du coucher du soleil et la vue sur la baie était tout simplement magique. 800 yens / 1-1-10 Kaigandori, Minato-ku / tous les jours 10:00-22h00.

Sur le pouce

 Osaka est connue pour sa spécialité culinaire : les takoyaki. Des boulettes de pâte contenant des morceaux de poulpe cuites dans des moules et servies dans des barquettes de 6 à 10 pièces pour environ 1000 yens. Leur préparation est géniale à voir.

Nara

Autre ville de passage à la journée dans notre itinéraire, Nara est accessible par train en comptant 45 minutes de trajet depuis la gare de Kyoto. Cette ville fait partie de nos meilleurs souvenirs avec notamment ses merveilleux cerfs Sika. Nara fut  l’une des anciennes capitales du Japon et elle est jumelée aujourd’hui à la ville de Versailles. De dimension humaine, tout peut se faire à pieds et une journée suffira pour visiter les points d’intérêts principaux de la ville.

Sites incontournables

  • Le parc Koen : à la sortie de la gare Kintetsu-Nara, vous trouverez l’office de tourisme qui est assez bien documenté. Sinon, suivez le flot des voyageurs qui se dirige vers le parc dont un torii marque l’entrée. Au fur et à mesure de votre avancée, vous découvrirez des cerfs et des biches qui déambulent paisiblement et en toute liberté, tout simplement surréaliste. 1200 daims vénérés dont la plupart se concentrent principalement dans le parc. De nombreux marchands vous proposent des shika senbei (gâteaux de riz) pour 150 yens pour nourrir les « bambis » qui vous diront même merci en balançant leur tête de haut en bas ou pour vous inciter à continuer de manière malicieuse. Des moments magiques en perspective.
  • Todai-ji : Une fois passé la superbe porte Nandaimon, vous trouverez le très imposant pavillon Daibutsu-den qui est la plus grande construction en bois du monde classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Un ouvrage aussi impressionnant que la magnifique statue en bronze de Bouddha qu’il renferme mesurant 15 mètres. 500 yens / parc de Nara /  tous les jours 8:00-16h30.
  • Yoshiki-en : un véritable coup de cœur pour ce jardin zen dont l’agencement comprend trois zones : l’étang, la mousse et les fleurs. Un havre de paix. 250 yens et gratuit pour les touristes étrangers sur présentation du passeport / 60-1 Noboriojicho / 9:00-17:00 (fermé chaque janvier et février).

 

Restaurants

Ce jour-là, nous avons fait au plus pratique pour profiter au maximum de la journée et nous avons opté pour un restaurant de soba dans la zone regroupant plusieurs restaurants près du parc.

 

Hiroshima/Miyajima

Dernière étape de notre roadtrip, direction l’ouest de l’archipel pour 2 heures de train à destination de la tristement célèbre Hiroshima. Ici, les stigmates de la bombe atomique restent visibles pour la mémoire des Hommes mais on ressent une volonté plus forte d’avancer vers la paix.

Hiroshima est également un point de départ pour se rendre sur un des sites les plus célèbres du Japon : l’ile de Miyajima.

Deux jours complets pour visiter ces 2 lieux marquants.

Logement

Nous avions choisi de loger dans un air bnb avec un esprit traditionnel, le lien ici : https://www.airbnb.fr/rooms/15778675?guests=1&adults=1

Sachez que vous pouvez avoir une réduction de 35€ sur votre premier voyage avec ce lien http://bit.ly/AIRBNB_NL

Hiroshima 

Sites incontournables

  • Dôme de Genbaku : le seul bâtiment à rester debout suite à l’explosion de la première bombe atomique, le 6 août 1945 à 8h15 faisant 75,000 morts sur le coup et 220,000 au total. Le dôme a été préservé en l’état pour rappeler les horreurs de la guerre en devenant également un symbole de la paix. Libre accès / 1-10 Otemachi, Naka-ku / ligne 2 ou 6 du tramway arrêt Genbaku Domu-mae (A-bomb Dome).
  • Musée de la paix : préparez-vous pour une visite bouleversante et solennelle ! Situé dans le parc du Mémorial de la paix, le musée retrace de façon chronologique les évènements marquants de la ville jusqu’à ses moments les plus tragiques. Un descriptif du contexte de l’époque, des opérations militaires jusqu’à la conception de l’arme ainsi que des témoignages de survivants. On apprend notamment que la bombe n’a pas touché le sol mais a explosé à 600 mètres d’altitude ou encore qu’Hiroshima a été finalement choisie comme cible à la place de Kyoto qui a été épargnée grâce à son patrimoine culturel. 50 yens / 1-2 Nakajima-cho, Naka-ku / 8:30-18:00.

 

Restaurants

La spécialité d’Hiroshima est l’okonomiyaki. Une sorte de crêpe cuite sur plaque chauffante qui enrobe plusieurs ingrédients comme du chou, des nouilles soba, de l’œuf auxquels on peut ajouter du poisson, de la viande ou des fruits de mer. Itadakimasu !!! (Bon appétit)

Voici une bonne adresse : Okonomimura. Il s’agit en fait d’un bâtiment très populaire de la ville qui comprend plusieurs restaurants spécialisés dans ce plat. A vous de choisir votre comptoir parmi les 25 répartis sur 3 étages.

Environ 1000 yens / 5-13 Shintenchi, Naka-ku / ligne 1,2 ou 6 du tramway arrêt Hatchobori / 10:00-21:00.

Miyajima 

Rendez-vous à l’embarcadère Hiroden Miyajima-guchi via la ligne 2 du tramway pour emprunter un ferry qui rejoint l’ile en 10 minutes. Bon à savoir, le JR Pass permet la traversée gratuite.

Un majestueux Torii immergé dans la mer vous accueille sur cette ile sacrée où il est interdit d’y naitre, d’y mourir ou d’abattre un de ces arbres.

Sites incontournables

  • Itsukushimajinja : ce magnifique sanctuaire shinto est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco puis considéré comme Trésor National par le gouvernement japonais. Sa construction sur pilotis lui vaut le nom de « temple flottant » et le site est connu pour être l’un des trois plus beaux paysages du Japon avec l’archipel Matsushima et le bras de terre Amanohashidate. 300 yens / proche du terminal des ferrys / 6:30-18:00 et 17:00 en hiver.
  • Torii : le sanctuaire donne sur cette gigantesque porte flottante. Elle mesure 16 mètres de hauteur et pèse 60 tonnes. Après une balade sur l’ile pendant la journée, revenez sur le site une fois la marée basse, on peut approcher le torii et se rendre compte de son imposante structure.
  • Le mont Misen : Une navette gratuite, dont l’arrêt se trouve à l’entrée du parc Momijidani, vous dépose à la station du téléphérique. Autrement, une balade de 15 minutes à travers le parc permet également d’y accéder. Le téléphérique vous amènera au point de départ du parcours. Suite à une ascension plutôt physique au milieu de la nature sacrée, une vue magnifique sur le littoral vous attend. Ticket aller-retour à 1800 yens.

SAYŌNARA

Nous approchons de la fin de notre séjour…Retour en début de soirée sur Hiroshima par ferry pour y passer une dernière nuit et prendre le shinkansen le lendemain en direction de Tokyo. Une fois arrivés dans la capitale, nous avons réservé au une nuit au MYSTAYS Hanedaun, un hôtel proche de l’aéroport car le vol était assez tôt le matin.

Une dernière ballade dans les rues de la ville s’impose et comme en réponse à la première étape du voyage, on se retrouve au croisement de Shibuya en plein rush – toujours aussi impressionnant !!!

Voilà, c’est déjà l’heure de rentrer, de merveilleuses images en tête et des beaux souvenirs. Le Japon est vraiment un pays magnifique qui offre un dépaysement total par sa culture et son patrimoine, ses habitants avec leurs manières très distinguées ou encore les sigles à déchiffrer. On peut passer d’une forêt de ciment à une forêt de bambous, d’une aura mystique et traditionnelle à une modernité extravagante, avec tout autant de plaisir. On ressent clairement une sérénité et un état d’esprit zen à travers le pays et la Nature est magnifiée ; les sakuras symbolisent fièrement la beauté de l’archipel.

Je vous dis donc à bientôt pour de nouvelles découvertes, avec une citation du poète René Depestre qui représente bien l’énergie qui règne au Japon : « Un après-midi de Kyoto dans l’espace d’un cerisier me voici hissé tout en haut de l’ivresse d’exister. »

Sayōnara.

Infos pratiques 

Pour les transports, nous avons acheté le JR Pass et la carte Suica directement dans la  boutique « Vivre le Japon » située rue Sainte Anne à Paris.

La Suica était pour le métro à Tokyo et le JR Pass (avec une validité de 14 jours) nous a servi pour nos déplacements sur les lignes JR à Tokyo et surtout pour le train shinkansen à travers le Japon.

Il est possible aussi de se procurer sur place une pocket wifi, que nous n’avons pas prise mais si c’était à refaire nous l’aurions achetée. Pratique pour éviter de se perdre dans les rues, surtout que tous les restaurants ne disposent pas de wifi. Nous nous sommes perdus plus d’une fois mais cela nous a permis de discuter et d’échanger avec les Japonais.

Autrement, notre plan B comme pour chacun de nos voyages, nous programmons tous nos déplacements avec Google Maps via le wifi. A savoir qu’il est possible de télécharger une carte d’un pays pour pouvoir utiliser l’application hors réseau mais cette fonctionnalité n’est hélas pas disponible pour le Japon.

Pour les bus à Kyoto et le tramway à Hiroshima, nous avons opté pour des pass journaliers, plus pratiques et économiques.

Je vous recommande également l’application Hyperdia pour tous les horaires et les trajets des différents transports.

Voici une adresse pour changer vos devises sur Paris 17ème :

« APS » au 233 boulevard Pereire.

Pour compléter vos informations, vous pouvez consulter les sites suivants :

www.vivrelejapon.com

www.kanpai.fr

Plus d’articles de Naturellement Lyla

DIY : MASQUE PEELING NATUREL – le meilleur masque visage au monde !

Le meilleur masque peeling visage selon moi, vraiment il rend la peau...
Lire la suite

1 Comment

  • Merci pour ton reportage sur le Japon. Je fais le projet d’ un voyage l’année prochaine et tu m’as donné quelques idées de visites. Peux-tu indiquer à quelle période tu y es partie, et dans tes pérégrinations lorsque tu t’es adressée à des japonais sont-ils nombreux à parler anglais ?
    P.S. je fais ton shampoo solide depuis très longtemps et ma famille l’adore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *