MODEUncategorized

FASHION WEEK HAUTE COUTURE A/H 2015-2016 : RETROSPECTIVE

8

Début juillet, eut lieu la semaine de la mode Automne/Hiver 2015-2016 dédiée à la Haute-Couture, à Paris. Voici une rétrospective des défilés les plus marquants :

[spacer]

Dimanche 5 Juillet

[spacer]

L’Atelier Versace a ouvert le bal avec une ambiance « jeunes filles en fleurs ». Les mannequins défilaient sur un parterre de 25 000 orchidées jaunes et mauves, vêtues de robes faites en mousseline de soie, de couronnes fleuries et de chaussures à plateforme. En somme, Donatella Versace a misé sur une ambiance seventies pour sa nouvelle collection.

[spacer]

VERSACE VERSACE

[spacer]

Lundi 6 Juillet

[spacer]

Le défilé marquant fut celui de Christian Dior.

Le directeur artistique Raf SIMONS, a expliqué «  être intrigué par l’idée de fruit défendu et par ce que cela peut signifier de nos jours. Comment l’idée de pureté et d’innocence s’oppose à celle d’opulence et de décadence ». Son défilé est ainsi inspiré de l’œuvre picturale « Le Jardin des délices » du peintre flamand Jérôme BOSCH.

Pour précision, « Le jardin des délices », est un triptyque visible au Musée du Prado à Madrid (Espagne). Il se compose de trois panneaux : le panneau de gauche représentant le Paradis terrestre, le panneau central représentant Adam et Eve, et le dernier panneau représentant l’Enfer.

Les mannequins étaient vêtus de robes virginales, de manteaux hybrides croisés entre la cape et le manteau de fourrure pour ce défilé aux allures médiévales. Cependant, Raf SIMONS n’oublie pas l’essence même de la maison Dior avec les robes en forme de A.

 [spacer]

 [spacer]

De plus, le défilé Schiaparelli était aussi particulièrement attendu, notamment en raison de l’arrivée récente de Bertrand GUYON en qualité de Directeur du style au sein de la Maison.

 [spacer]

Christian Dior

 [spacer]

Pour la saison automne/hiver 2015-2016, la Maison Schiaparelli a mis l’accent sur la chevelure de ses mannequins. Ainsi, Bertrand Guyon a voulu rendre un hommage à la créatrice Elsa Schiaparelli en baptisant son défilé « Le théâtre d’Elsa ». Il la décrit comme « une femme réservée, plutôt timide, mais avec le sens du théâtre, de l’extravagance, mais toujours mesurée, chic. ». C’est la raison pour laquelle, outre l’allure légère, il s’empare des coiffures en les ornant d’or, de diadèmes, d’accessoires de plus en plus volumineux, pour exprimer cette extravagance.

 [spacer]

Christian Dior

 [spacer]

Mardi 7 Juillet

[spacer]

Le lendemain, le public était convié au « Cercle privé », une salle de casino reconstituée dans la Nef du Grand Palais, pour assister au défilé Chanel. Nous pouvons y voir une référence à la créatrice Gabrielle CHANEL, car celle-ci avait ouvert sa deuxième boutique à Deauville. Cette boutique se situait entre le Casino de Deauville et l’Hôtel Normandy.

 [spacer]

Chanel

 [spacer]

Autour des tables de jeux centrales se trouvaient des clients privilégiés tels que Julianne MOORE, Géraldine CHAPLIN, Rita ORA, Baptiste GIABICONI, Kristen STEWART Vanessa PARADIS et sa fille Lily-Rose DEPP.

 [spacer]

Chanel

 [spacer]

Encore une fois, Karl Lagerfeld nous a épatés, en mariant cette fois-ci, mode et innovation pour ce défilé. En effet, les emblématiques tailleurs sont le fruit d’une technique de laser : le Selective Laser Sintering, qui permet de modéliser des objets en 3D. Selon lui, « cette technique élargit la Haute-Couture et sera de plus en plus utilisée à l’avenir ».

 [spacer]

 [spacer]

Les mannequins, à l’allure masculine, arboraient un carré plongeant aux airs futuristes. Au total, ce défilé comptait 67 tenues dont la dernière était un tailleur blanc à traine que portait le mannequin du moment, Kendall Jenner.

 [spacer]

Chanel

 [spacer]

Mercredi 8 Juillet

[spacer]

Ambiance Mille et une nuits pour le créateur libanais Elie Saab. Comme à chacun de ces défilés, le couturier nous fait voyager dans un Orient synonyme d’opulence. Les mannequins aux allures de princesses défilaient sur la chanson « Come as you are » du groupe Nirvana.

 [spacer]

 [spacer]

Celles-ci sont parées de robes dorées, vaporeuses et fluides ; qui au fur et à mesure deviennent rouge et noir, pour laisser place à la robe de mariée entièrement réalisée au fil d’or, qui achèvera ce voyage.

 [spacer]

Elie Saab

 [spacer]

Jeudi 9 Juillet

[spacer]

Pour clôturer cette semaine de la mode haute en couleurs, un autre libanais remplira vos yeux d’étoiles ; il s’agit de Zuhair MURAD. Au travers de ces princesses, le couturier libanais nous fait rêver en faisant de son propre défilé, un véritable conte de fées.

 [spacer]

 

Zuhair MURAD

 

 

[spacer]

 

Merci énormément à Mayssa L. pour cet article que j’ai adoré !
[spacer]

J’espère qu’il vous a également plu, vous pouvez la retrouver sur son blog

www.mayssaalt.com

20
Share:

Laisser un commentaire

Loading Facebook Comments ...